7 erreurs à éviter pour ses articles de blog

Les 7 erreurs à éviter lors de la rédaction d’un article de blog

Me voici à écrire ces lignes, alors que j’étais lancé corps et âmes dans la rédaction d’un billet vous dévoilant les 7 grandes étapes d’un article qui vous rendra enfin riche et célèbre.

J’abuse peut-être un peu, mais peut-être pas. 😀

Alors que je m’attelais à créer une introduction qui devait vous faire saliver de curiosité, je me suis rendu compte d’une chose.

Il ne servirait à rien de vous présenter ces 7 étapes sans vous parler des erreurs qui risquent de réduire à néant le potentiel de vos publications.

Car effectivement, vous aurez beau avoir les meilleurs tips de l’univers, si vos contenus présentent les erreurs que je vais vous énumérer, aucun espoir de percer. Aucun.

Et comme j’ai beaucoup à dire sur le sujet, il m’aurait été difficile de me contenter d’un chapitre.

Commençons sans plus tarder par la première.

Ne pas bien structurer son article

Tout le monde n’est pas d’accord sur ce qu’est la « meilleure » structure d’un article de blog.

Certains sont convaincus qu’un article de blog doit être dénué de tout élément qui puisse perturber la lecture de nos visiteurs.

Étant effectivement de cet avis, je ne suis pas contre l’utilisation d’une sidebar quand c’est correctement fait.

Quoi qu’il en soit, je vous ai concocté une petite infographie de ma vision de la structure d’article de blog parfaite.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires. Je pense que ça peut être intéressant de débattre là-dessus.

Sachez que j’approfondis grandement cette structure dans ma formation « Rédiger un article de blog qui Cartonne », bientôt disponible.

Ne pas faire attention à ses sources

En voilà une erreur qui peut couter cher.

Citer ses sources est effectivement une bonne chose.

Mais attention à ne pas citer n’importe quelle source. Vous passerez rapidement pour un imbécile si jamais vous commenciez à citer des sources douteuses – voir complotistes par exemple.

Préférez les sources officielles, des études de cas de personnes compétentes et essayez au possible de vous informer sur les protocoles de tests et d’études.

La crédibilité se construit lentement et nécessite énormément de travail… Il en faut beaucoup moins pour la perdre.

Je vous donne un exemple :

Je tiens un blog politique sur lequel je publie des articles sur des sujets actuels et souvent tabous. Globalement, j’y publie le fruit de mes compréhensions (et ce n’est pas facile).

Un jour, un sujet faisait pas mal jaser et je m’étais dit que ce serait une bonne idée de publier un article sur le sujet.

Sauf qu’en voulant remonter à la source du débat, j’ai pu me rendre compte que tout était basé sur une fake news.

Voilà qui m’a donc fait économiser quelques jours de rédaction, de recherche et, dans le même temps, de préserver ma crédibilité.

Vérifiez vos sources quand il s’agit de sujets sérieux.

Bâcler ses introductions, de sorte qu’elles ne donnent pas envie d’en lire davantage

L’introduction, avec le titre de votre article, fait partie des éléments les plus importants lorsqu’il s’agit de faire venir et de faire rester vos lecteurs.

Nous cliquons sur un titre un peu dubitativement, puis nous continuons la lecture car l'introduction nous a convaincu. Cliquez pour tweeter

Du moins si elle crée assez d’intérêt dans le cœur de vos lecteurs.

Comment s’y prendre pour créer une bonne introduction ?

Il existe des tas de plans. Voici celui que j’utilise principalement :

  1. Définissez clairement l’objectif de votre article.
  2. Exposez la problématique de votre lecteur.
  3. Énumérez quelques conséquences de ce problème.
  4. Dévoiler que vous avez trouvé comment le résoudre.
  5. Et que ça commence tout de suite.

Il fonctionne très bien.

Ce n’est pas le seul, mais, sachez que si vous maitrisez ce plan, nul doute que vous saurez faire rester vos lecteurs. Pourvu que votre contenu suive, évidemment.

Ne pas avoir le style d’écriture adapté

C’est un sujet dont on parle relativement rarement je trouve.

Le ton, la manière d’écrire et d’expliquer les choses n’est pas à prendre à la légère.

Prenons l’exemple de mon blog personnel (adrienbur.fr).

Je publie des articles sur le lifestyle, le SEO (un peu) et sur la vie d’indépendant (de temps en temps).

Ma cible : les jeunes de mon âge. Du moins pour la partie lifestyle et le freelancing.

De ces faits, je tutoie naturellement mes lecteurs et, je peux me permettre d’employer un ton assez familier.

Résultat : ça marche super bien. Les gens qui me découvrent me font souvent savoir qu’ils apprécient ma manière d’écrire. Que c’est agréable.

Maintenant, retournons de côté de mon blog politique.

Il ne serait pas d’usage d’employer un ton familier. Les personnes qui s’intéressent à ces sujets sont généralement en quête de sérieux et de pragmatisme (du moins dans mon cas).

Exit donc les termes familiers, les tutoiements et les blagues grossières.

Place à un langage quelque peu soutenu, des phrases bien construites et une pointe de subtilité lorsque je souhaite éveiller les sourires.

Il en va de la crédibilité de mes écrits.

Je pense que vous avez saisi ce que je souhaite vous faire comprendre. Il s’agit donc de vous demander quel style d’écriture est adapté à votre audience.

Ne prenez surtout pas cet aspect de vos publications à la légère. Travaillez votre style et vous ferez vraiment la différence.

Se répéter, faire du remplissage, et toutes ces conneries

Personnellement, c’est quelque chose que je ne supporte pas.

Ne vous êtes vous jamais dit, à la lecture d’un livre ou d’un article, que l’auteur n’avait de cesse de se répétait ? Que cela devenait ennuyant ?

Si vous lisez un peu, je pense que si.

Évitez à tout prix ce genre de procédé visant à allonger artificiellement la longueur de vos articles.

Je sais qu’on dit ci et là qu’il est nécessaire de créer des textes à rallonge pour les moteurs de recherche, mais… Ne tombez pas dans ce piège si vous ne voulez pas faire fuir vos visiteurs.

Ne pas se relire. Aie aie aie…

On nous l’a répété durant toute notre scolarité. C’est vraiment la base.

Et je me dois d’appuyer dessus. La relecture de nos articles est indispensable.

Il s’agit, encore une fois, de sauvegarder notre crédibilité, mais aussi de respecter nos lecteurs.

Personne n’aime lire un texte qui donne l’impression d’avoir été bâclé.

Si je vous en parle, c’est parqu’encore la semaine dernière je suis tombé sur une page de vente bourrée de fautes de frappe. Je n’ai vraiment pas trouvé ça sérieux.

Vos lecteurs non plus. Croyez-moi. Personne ne vous fera de traitement de faveur.

Et la pire de toutes : écrire pour rien

Je pense que c’est la pire de toutes.

Écrire pendant des jours pour n’atteindre aucun objectif.

Laissez-moi vous expliquer ce que je veux dire par là.

Si vous bloguez, c’est que vous avez normalement un objectif que vous souhaitez atteindre avec.

Cela peut-être :

  • Gagner de l’argent
  • Gagner en autorité et en influence
  • Vendre vos services
  • Partager votre avis, échanger avec les autres

Peu importe.

Si vous vous contentez d’écrire pour écrire, sans jamais mettre en place de stratégies pour inciter vos internautes à effectuer quelque chose sur votre site, vous n’aurez sans doute jamais de résultats.

Donc, avant chaque publication, posez-vous les questions suivantes : Qu’est-ce que cette publication va m’apporter ? Va-t-elle m’apporter des visiteurs ? Des ventes ? Des inscrits ? Va-t-elle aider mes lecteurs ?

Si effectivement, vous doutez de l’utilité de votre article, demandez-vous alors : Que puis-je faire pour que cet article aille dans le sens de mes objectifs ?

Et cela peut passer par un tas de choses.

Un exemple tout bête, qui touche énormément de nouveaux blogueurs :

Écrire dans votre coin.

Vous rédigez de bons articles, mais vous n’êtes pas lus.

Que pouvez-vous faire pour que cela change ?

Les promouvoir. Il existe des tas de solutions pour cela :

  • La publicité Google, Facebook et Pinterest
  • Le SEO (nécessite du temps)
  • L’autopromo sur les groupes Facebook liés à votre thématique (attention à ne pas faire le bourrin)
  • Articles invités chez d’autres blogueurs de votre thématique

Bref. N’écrivez pas pour rien.

Faites en sorte de vous faire connaitre.

Conclusion

Pour conclure rapidement, voici la liste des 7 erreurs à retenir et à ne jamais commettre pour vos publications :

  1. Ne pas structurer correctement son article
  2. Négliger ses sources
  3. Bâcler ses introductions et titres
  4. Ne pas employer le style d’écriture et le ton adapté
  5. Remplir son texte pour le rallonger artificiellement
  6. Ne pas se relire
  7. Écrire pour rien, dans son coin, en espérant qu’un jour le succès vienne à nous (ce qui n’arrivera pas)

Et vous, quelles erreurs auriez-vous voulu éviter pour vos articles de blog ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Blog Addict
Blog Addict
Véritable addict du blogging, je partage avec vous mon amour pour la publication d'articles.
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Émilie

Arf les appels à l’action après chaque partie, je trouve ça lourd non ?
Tu sais s’il existe des stats pour savoir quels endroits fonctionnent le mieux ?

Reçois GRAUITEMENT ta boîte à outil du Blogueur !

boite à outils du blogueur